J’ai souffert souvent, je me suis trompée quelquefois, mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.

– George Sand, à Alfred de Musset.